Actualités

Développer une approche numérique sobre dans un GE ?

Mardi 26 Novembre 2019

A contresens de la tendance du tout numérique sans restriction, le concept de sobriété numérique apporte une approche différente qu’il est intéressant d’appréhender lors d’une démarche de transformation numérique. Lancé il y a un peu plus de 10 ans par l’association Green IT, l’expression sobriété numérique désigne « la démarche qui consiste à concevoir des services numériques plus sobres et à modérer ses usages numériques quotidiens ». Cette tendance révèle aujourd’hui son intérêt face à l’impact environnemental croissant des usages numériques.

Face à ce phénomène, les pouvoirs publics vont certainement changer leur façon de développer et d’encourager les infrastructures et usages numériques qui sont aujourd’hui à contre-courant des différents engagements de la COP 21.

Les émissions de CO2 attribuables au numérique qui étaient de 2.5% en 2013 passeraient à 4% en 2020 avant d'atteindre 8% en 2025, atteignant le même impact que celui des véhicules légers (voiture, moto, etc.) dans le monde.

Cela concerne autant le poids des données numériques et la consommation énergétique nécessaire à leur traitement, que la production de terminaux (smartphones, ordinateurs), capables de les traiter.

Alors pourquoi développer une approche numérique sobre dans un Groupement d’Employeurs ?

Les Groupements d’Employeurs sont de plus en plus nombreux à s’engager dans une démarche numérique à différents niveaux de maturité et pour les différents pans de leur activité. Les applications sont nombreuses, de l’intégration de la dématérialisation dans la relation sociale au développement d’un outils métiers, il existe maintes opportunités permettant de fluidifier la gestion de l’activité.

Une approche numérique sobre, si elle peut paraitre contraignante présente en réalité plusieurs opportunités qu’il convient de prendre en compte.

Tout d’abord parce que c’est rentable ! L’impact environnemental lié à la production d’ordinateurs et de smartphones est évidemment connecté au renouvellement des parcs informatiques. Un ajustement des contrats de maintenance, l’amélioration de certains composants par leur renouvellement et un suivi régulier du parc informatique peut considérablement faire augmenter la durée de vie des ordinateurs.

Idem, la question des téléphones uniques pro/persos peut être prise en compte à condition bien entendu d’encadre les usages et de gérer la déconnexion des salariés. Un avantage qui peut donc également, s’il est bien étudié, apporter un impact bénéfique sur la fidélisation des salariés.

Ensuite car cela peut vous permettre d’optimiser votre gestion. La mise en place d’un système de stockage partagé (Drive, Cloud) permet de réduire significativement le partage de documents par mail qui, en plus d’avoir un impact environnemental plus important, est chronophage à traiter et capitaliser pour les utilisateurs et peut mener à une surcharge d’information.

De plus, un système de partage de documents bien suivi et organisé permet de supprimer régulièrement les documents obsolètes et de gagner en efficacité quant à l’accès aux ressources pour tous les usagers ; facilitant au passage la transmission et la sauvegarde du savoir, au-delà des départs et arrivée de salariés dans les structures.

Enfin, cela peut vous aider dans la sollicitation des financeurs publics. En effet, les collectivités qui soutiennent des projets numériques vont vraisemblablement intégrer ce concept et y être plus sensibles. Si ce paramètre est loin d’être obligatoire, l’anticiper, c’est se positionner de façon optimale dans les futures politiques publiques d’aides au numérique et s’en faciliter l’accès pour le financement par exemple d’une ingénierie de transformation numérique ou de développement d’un outil métier(s).

Pour aller plus loin autour des enjeux de sobriété numérique, vous pouvez consulter le rapport d’octobre 2018 réalisé pour le Think Tank The Shift Project

 

Mise à jour du règlement d'aide à destination des GE de Nouvelle-Aquitaine

Mardi 3 Septembre 2019

La Région Nouvelle-Aquitaine a mis à jour les modalités relatives à l'appel à projets "Soutien aux Groupements d'Employeurs".

Le règlement d'intervention et ses annexes sont disponibles dans les ressources documentaires de votre espace Intranet.

Vous pouvez également consulter la page web dédiée sur le site du Conesil Régional ou vous retrouverez les coordonnées des correspondants pour cet appel à projets.

Lancement d’un Fonds d’aide aux GE Associatifs

Mardi 30 Juillet 2019

La reconnaissance du dispositif GE, appuyée par les actions du CRGE au niveau des différents services de l’Etat, se développe et est aujourd’hui prise en compte au sein du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. En effet, la dynamique d’accompagnement et de sécurisation des Groupements d’Employeurs se poursuit via, notamment, l’apparition d’un nouveau Fonds auxquels sont éligibles les GE du secteur associatif.

Dans le but de dynamiser et de renforcer les mutualisations d’emplois et de moyens au sein du monde associatif, l’Etat et le FONJEP (Fonds de coopération de la jeunesse et de l’éducation populaire) mettent en place un Fonds d’aide aux Groupements d’Employeurs qui a pour vocation de soutenir 200 initiatives sur 3 ans.

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse a souhaité proposer un appui structurel aux associations. Cet appui prévoit notamment un accompagnement des structures dans l’évolution de leur modèle socio-économique, notamment par la mise en place de moyens pour soutenir l’emploi associatif, le professionnaliser et le pérenniser. C’est dans ce cadre qu’a été instauré un Fonds d’aide à la création et au développement des Groupements d'Employeurs.

Ce Fonds est constitué de deux types de financements qui pourront être attribués à chaque structure :

  • Une unité de poste FONJEP par les services de l’État « jeunesse et éducation populaire ».
  • Un financement spécifique du FONJEP sous forme de prêt sans intérêt, remboursable sur trois ans.


Les modalités de candidatures sont différentes selon le financement sollicité. L’attribution du poste FONJEP sera tout d’abord étudiée. Elle conditionnera ensuite l’étude de l’octroi d’un prêt par le FONJEP, si le porteur du projet en fait la demande. Le porteur de projet peut demander à ne bénéficier que du poste ou solliciter le poste et le prêt. Il n’est pas possible de solliciter uniquement le prêt.

Quelle que soit l’aide sollicitée, un GE devra, pour être éligible, avoir parmi ses adhérents au moins une association bénéficiant d’un agrément « jeunesse et éducation populaire ».


Concernant l’aide pour l’unité de poste FONJEP


Compte tenu de l’approche par bassin d’emploi ou de population et de la nécessité de s’adapter au territoire, l’appel à projet est territorialisé.

L’instruction des dossiers, la notification des décisions d’octroi ou de refus de subvention, le contrôle de la subvention poste FONJEP et l’évaluation des actions, relèvent du préfet de région (DR(D)JSCS).


La page officielle du site web recense les régions ayant publié leurs appels à projets régionaux. Les régions suivantes ont déjà publié leur règlement :

  • Hauts de France
  • Normandie
  • Mayotte


N’hésitez pas à surveiller régulièrement la page dédiée afin de connaitre la mise en ligne des règlements des autres régions.


Le dossier de candidature doit être transmis par mail à la direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale territorialement compétente du lieu d’activité, avec copie au FONJEP à l’adresse suivante :
pretfonjepgeptca@fonjep.org.


Concernant le financement spécifique FONJEP
(prêt sans intérêt)

Le dossier complémentaire spécifique pour le prêt est à télécharger sur le site internet du FONJEP. Il doit être rempli intégralement et dactylographié. Il doit être envoyé par mail (mêmes conditions que pour l’unité de poste FONJEP).

Une commission nationale sera en effet chargée de l’attribution de la demande de prêts et se réunira plusieurs fois durant la période de l’expérimentation selon le calendrier suivant (sauf indication contraire) :


  • Le 1er novembre 2019 : les dossiers doivent être parvenus avant le 01/10/19
  • Le 1er mars 2020 : les dossiers doivent être parvenus avant le 01/02/2020
  • Le 1er septembre 2020 : les dossiers doivent être parvenus avant le 01/08/2020


Si le FONJEP a reçu suffisamment de dossiers satisfaisants sur les premiers comités de sélection, il n’y aura pas lieu d’organiser la 2ème ou 3ème session.

Pour toute question complémentaire relative au prêt : pretfonjepgeptca@fonjep.org

Les Réunions Thématiques arrivent sur YouTube

Mercredi 5 Juin 2019

Retrouvez la première Réunion Thématique enregistrée (GE non TVA, droits et obligations - 21 septembre 2018) dès à présent sur YouTube :

https://www.youtube.com/watch?v=Wt4lNCz-ETA&list=PLhNNPsIOUpSo7szNMPV7nYOVwE1Z6o3fS

Les Réunions Thématiques seront désormais proposées sur Youtube au minimum trois mois après leur enregistrement. Il sera bien entendu toujours possible pour les adhérents du CRGE ayant souscrit à l'accès aux services juridiques d'y assister en direct, par webconférence.

La Faabrick Cherdet - Interview d'Alain Barcat, Président du CRGE

Lundi 27 Mai 2019

La Faabrick Cherdet est un cabinet de consultants spécialisés dans les formes alternatives d’activité (FAA) dont les Groupements d'Employeurs font partie. Ils ont rencontré, fin 2018, le Président du CRGE et ont récemment retranscrit cet entretien sur leur site web.

Lire l'interview